Toutes les photos de la future Audi Q8

 

Essai: Hyundai i30N Performance Pack: du sport, du vrai

Jusqu’à présent, toutes les tentatives de Hyundai pour nous proposer des modèles sportifs étaient restées peu convaincantes. La faute à des modèles avant tout conçus pour le marché américain où le mot sportivité n’a pas le même sens que sur le vieux continent. À la suite de son implication en WRC, la maison coréenne a changé son fusil d’épaule et on peut dire que la cible est atteinte!

IMG_3989

Le modèle que l’importateur a accepté de nous confier durant une semaine ne revêt pas la couleur Performance Blue adoptée par l’équipe chargée d’aligner les Hyundai en Championnat du Monde des Rallyes (WRC) mais il s’agit bel et bien d’une version Performance Pack qui rencontre plus de 90% des suffrages en Belgique. Elle propose de booster le 2.0 Turbo à 275 ch (250 ch pour la i30N classique) tout en offrant en sus le différentiel électronique à glissement limité et un système de valve d’échappement à ouverture variable.

Hyundai I30N - Photo by www.dennisnoten.com

J’aime bien

Relativement discrète dans sa robe Engine Red, notre i30N s’est révélée sur les petites routes de notre habituel trajet d’essai. Il faut juste veiller à ne pas opter pour le mode Sport+ des suspensions qui les rendent juste invivables sur le mauvais réseau belge. Pour le reste, tout y est. En optant pour le mode le plus extrême (bouton bleu orné d’un drapeau à damiers à droite du volant), la i30N Performance Pack devient une avaleuse d’asphalte et, mieux encore, de virages. La direction est agréable sans avoir la précision d’une super sportive. Avec des disques de 330 mm à l’avant et 300 à l’arrière, le freinage reste solide même si les étriers demeurent flottants à un seul piston.

IMG_3992

Plutôt malin

Contrairement à d’autres, Hyundai n’essaye pas de nous gâcher le plaisir en imposant une quelconque boîte automatique. Ici, le plaisir de passer les vitesses demeure et est même sublimé par le REV matching, un double débrayage automatique qui participe à l’ambiance course. Sans oublier le système de valve d’échappement à ouverture variable qui vous annonce lorsque vous opter pour le mode le plus dynamique même si les pétarades sont moins exagérées que chez Ford avec la Focus RS pour ne citer qu’un exemple.

hyundai-2017-all-new-i30n-26-hires

J’aime moins

On peut comprendre qu’à l’heure de la standardisation poussée, il soit difficile de concevoir des intérieurs très différents au sein d’une gamme de modèles mais l’habitacle de la i30N nous a franchement déçu. Aussi austère que celui de la berline du même nom, il propose juste quelques logos disséminés ça et là, de jolis baquets sans oublier le système d’info-divertissement (qui a dit auto-distraction?) qui propose un menu N spécifique. On peut ainsi y découvrir toute une télémétrie offrant moult infos au pilote en herbe.

20180506_094108

Pourquoi je l’achète

Affichée à 34.800€ sans les remises, la Hyundai i30 N PP est une bonne affaire. Une simple Golf GTI de 230 ch est à 32.925€ tandis que la Golf R de 310 ch et DSG atteint les 43.405€! La Peugeot 308 GTI (270 ch) demande 38.230€ là où une Ford Focus ST (250 ch) exige 31.550€. Ensuite, vous pouvez toujours faire valoir ses 5 places et son coffre au volume intéressant pour justifier votre achat auprès de madame.

All-New Hyundai i30 N (29)

Pourquoi je ne l’achète pas

Pour nous, la Hyundai i30 N Performance Pack possède deux défauts: son poids de 1.504 kg qui se fait oublier grâce au couple de 353 Nm mais qui pénalise l’agilité de l’auto dans le tortueux et sa consommation excessive en mode sauvage. Si bien qu’on a cru ne pas pouvoir terminer notre trajet de deux heures sans repasser par la case essence. Heureusement, l’obligation de ralentir lors de la traversée des villages nous sauvé de ce scénario et finalement, il restait encore un petit quart de réservoir à notre arrivée. Comptez néanmoins un bon 15l/100 si vous fréquentez les circuits. Un 2.0 Turbo excédé, ça demande sa part de breuvage!

IMG_3984

IMG_3990

Essai: Hyundai Kona 1.0 T-GDi: futur best-seller ?

IMG_3877

Ce n’est un secret pour personne, Hyundai est désormais le plus gros vendeur de SUV en Belgique. Et l’idée de compléter sa gamme avec ce petit SUV prénommé Kona devrait encore renforcer sa position sur notre marché.

IMG_3885

Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que ce Kona ne passe pas inaperçu. Avec une longueur de 4,16 m pour 1,80 m de large, un empattement de 2,6 m et un porte-à-faux arrière réduit, le design, bien que massif reste dynamique avec une agressivité qui lui va bien. C’est le premier SUV de la gamme à reprendre la calandre hexagonale dite en cascade inaugurée en 2010, autour de laquelle se dessine la nouvelle signature lumineuse à double étage.

IMG_3879

J’aime bien

La couleur Acid Yellow lui sied à merveille. Sur la route, ce Hyundai Kona fait le job qu’on attend de lui. Motorisé, dans le cas qui nous occupe, par le petit 1.0 essence Turbo de 120 ch, il se montre plutôt vaillant sur autoroute et toujours vif et alerte en ville. Rien à redire non plus du côté de la direction, précise, ou de la boîte de vitesse sans accrocs. Le Kona prend également très peu de roulis. Il est même plutôt agile dans les virages et fait preuve de bonnes reprises en sortie. Mais il faut composer avec une suspension un peu ferme aux trépidations inoffensives mais désagréables, que ce soit sur les routes mal entretenues de notre royaume ou lorsque que l’on force un peu l’allure.

IMG_3880

Plutôt malin

Comme souvent chez les marques asiatiques, l’équipement est plutôt complet à bord de cette version Luxury Launch Edition équipée, entre autres, de l’affichage tête-haute en couleur de 8 pouces incluant des fonctions telles que les informations issues de la navigation, mais aussi des infos sur les aides à la conduite telles que la surveillance d’angle mort ou le maintien dans la voie. Citons encore le chargement par induction de votre smartphone, les feux de route intelligents (basculement feux de route-feux de croisement selon la circulation), l’aide au stationnement avant et arrière, ou encore la climatisation automatique bi-zone. L’écran central de 8 pouces vient avec le GPS tandis que le son passe par les 8 enceintes et l’amplificateur développés par le constructeur américain Krell.

IMG_3875

J’aime moins

Comme je l’ai déjà signalé avec les petits moteurs de VW, ces motorisations essence turbo ne supportent pas les grandes vitesses et les autoroutes allemandes où, à 160 km/h, on dépasse allègrement les 10 l/ 100 de moyenne. Par contre, à vitesse légale en Belgique, il se contente de 7,5 l/100 ce qui est plutôt correct pour un véhicule qui pèse 1.300 kg. Autre défaut à signaler, l’espace à l’arrière n’est pas extraordinaire au même titre que les 360 litres du coffre.

IMG_3887

Pourquoi je l’achète

Il a vraiment une bouille sympa, ce Kona et avec des couleurs flashy, il met de la couleur sur les routes. Dans l’air du temps, il devrait séduire par son équipement assez impressionnant et son moteur essence volontaire et plutôt discret pour un trois cylindres. Et puis son comportement n’est pas déplaisant et pourrait inspirer certains concurrents qui ont totalement laissé cet aspect de côté…

IMG_3883

Pourquoi je ne l’achète pas

26.449 euros, c’est une bien jolie somme pour un petit SUV motorisé par un 1.0 3 cylindres de 120 ch. Et la qualité des plastiques intérieur n’est vraiment pas extraordinaire. Sans parler du design intérieur bien moins rafraîchissant que le look extérieur. Enfin, l’habitabilité et le volume du coffre, on l’a dit plus haut, sont juste dans la moyenne.

IMG_3882

Essai: Fiat Tipo SW DCT6 S-Design: une bonne surprise assurément

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

Pour tout vous avouer, je n’en menais pas large lorsque j’ai pris possession de cette Fiat Tipo Break qui devait m’accompagner une dizaine de jours lors d’un périple en Italie. La faute à ses sièges très basiques dans leur dessin. En revanche, la version S-Design mise à ma disposition par Fiat Belgio était parfaitement équipée. Et puis il y avait cette nouvelle boîte de vitesses DCT robotisée à double embrayage que j’avais hâte de découvrir.

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

J’aime bien

Dès les premiers kilomètres, j’ai découvert une voiture plutôt confortable, assez silencieuse une fois le 1.6 Diesel à température et finalement parfaite pour me déplacer rapidement tout en respectant les limitations de vitesse des pays traversés. On profite des 115 ch et surtout d’un couple de 320 Nm qui permet à la voiture de garder la vitesse demandée par le cruise control adaptatif sans jamais s’essouffler, même dans les reliefs helvètes.

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

Plutôt malin

Et bien sincèrement, j’ai été bluffé par les sièges. Durant les 1.100 km à l’affiche du premier jour pour rejoindre Milan, je n’ai jamais souffert de la moindre crampe, ce qui m’arrive régulièrement avec des voitures bien plus chères. Et puis derrière des plastiques assez durs et peu avenants, j’ai découvert une voiture à la finition finalement très acceptable pour son prix (26.630€ avec ce Grigio Metropoli et jantes alliage 18″).

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

J’aime moins

Si la connectivité est complète au niveau des prises USB et autres prise 12v, l’écran du système de navigation est plutôt petit par rapport à ce que l’on peut trouver ailleurs. Et puis je suis définitivement allergique à ces cruise control adaptatifs. Mais cela, ce n’est pas la faute de Fiat. Même en choisissant l’écart le plus faible avec le véhicule qui vous précède, il ralentit l’auto très fort si on ne déboîte pas assez vite, mais à plusieurs centaines de mètres du véhicule qu’on rattrape. Cela explique mieux l’un des comportements qui m’exaspère le plus sur l’autoroute, lorsque les usagers déboîtent des kilomètres avant la voiture ou le camion qu’ils veulent dépasser…

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

Pourquoi je l’achète

Oui, la mode est aux SUV et aux voitures low-cost. Même si certains confrères osent comparer cette Fiat à la Dacia Logan MCV, ces modèles ne boxent pas dans la même catégorie. Certes, nous avons essayé la version la plus chère de cette Tipo SW mais nous avions aussi 120 ch sous le pied là où la Dacia s’arrête à un médiocre 90 ch. Et je peux vous dire que cette Fiat est absolument capable de suivre bien des BMW mollement motorisées, sur les autoroutes allemandes of course. Et sa boîte de vitesses à double embrayage, assez rare lorsqu’il s’agit d’un Diesel, s’est révélée d’un usage impeccable. A l’issue de mes 3.200 km d’essais, j’avais une petite pointe au cœur lorsqu’il a fallu la rendre.

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,dct6,s-designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new

Bref, si certains lui trouvent de faux airs d’Audi, surtout dans cette teinte grise avec l’absence de chromes, la Tipo ne manque pas d’ambition et mérite, à tout le moins, une carrière bien moins discrète que celle qu’elle se construit…

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,DCT6,S-Designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new,

Pourquoi je ne l’achète pas

Certes, il existe toujours des offres très agressives et attractives chez les revendeurs Fiat mais lorsque j’ai configuré la Fiat pour correspondre à celle que j’avais essayée, j’ai vite compris qu’il ne s’agissait vraiment plus d’un modèle économique. Et avec la somme atteinte, il sera bien difficile de ne pas être tenté ailleurs. Même si je ne suis pas un grand utilisateur des palettes derrière le volant lorsque je ne suis pas à bord d’une vraie sportive, elles auraient néanmoins pu être comprises. Hélas, elles n’existent même pas en option.

essai,test,fiat,tipo,sw,1.6,multijet,diesel,dct6,s-designe,boîte,automatique,longue,distance,italie,3200km,prix,avis,positif,negatif,nouveauté,new

Essai: Mercedes E220d Cabriolet: offre débordante

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

Chez Mercedes, on est complet. Avec l’arrivée de ce cabriolet de la Classe E, il est désormais possible de rouler à découvert (on parle de la voiture, pas de son compte en banque) en C, E ou S. Et comme l’ancienne E cabriolet utilisait la plateforme de la C, l’arrivée du cabriolet du même nom a forcé Mercedes à opter pour une base de E pour le cabriolet du même nom. Un retour à la logique en somme. C’est après avoir goûté au break que nous avons eu la chance d’essayer, une semaine durant, ce joli cabriolet profitant des moindres rayons du soleil pour décapoter. Ce qui aura relevé de la gageure, notre test ayant eu lieu au début du mois de février!

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

J’aime bien

Il n’y a pas à dire, Mercedes a toujours su y faire en matière de confort. On se sent à la maison à bord de ce cabriolet et l’insonorisation est particulièrement soignée. Heureusement parce qu’avec le moteur de tracteur qui vrombit sous le capot, on préfère qu’il se fasse oublier. A bord, l’agencement des commandes et la planche de bord sont directement repris des Classe E berline et break donc autant dire qu’on est parfaitement familiarisé avec tout ça. On retrouve ainsi les deux immenses écrans multimédia qui apportent pour une ambiance technologique qui marquera mes différents passagers. Rajoutez les éclairages indirects et les inserts de matériaux divers et vous obtenez un cabriolet à la finition frisant la grande distinction!

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

Plutôt malin

On l’a dit plus haut, la météo n’était pas avec nous mais cela ne nous a pas empêché de décapoter à plusieurs reprises en utilisant à bon escient le système Aircap au-dessus du pare-brise couplé à la petite lunette arrière, le tout isolant plutôt bien les passagers des remous. Les sièges chauffants et l’Airscarf (le souffle chaud dans votre nuque) sont bien évidemment obligatoires par de telles conditions.

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

J’aime moins

J’ai deux griefs à apporter à ce bel engin. Le premier concerne sa motorisation. On ne m’enlèvera jamais l’idée qu’un Diesel n’a pas sa place sous le capot d’un cabriolet si ce n’est pour contenter les radins maladifs qui pensent toujours qu’ils gagnent de l’argent parce que leur plein est moins cher. Sincèrement, je vois mal les gros rouleurs opter pour ce genre de carrosserie. Certes, le 2.0 auquel nous avons goûté donnait 194 ch mais cela nous a semblé juste suffisant pour mouvoir les 1.800 kg revendiqués de la manière dynamique qui colle au look de cette auto.

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

Pourquoi je l’achète

Les temps ont beau changer, les habitudes aussi, une Mercedes demeure une valeur sûre à la revente. Et ce cabriolet est plutôt réussi. Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur où tout est fait pour que vous vous sentiez à l’aise. Cela doit être l’âge mais on apprécie de plus en plus ce genre d’expérience. Et puis comme la marque à l’étoile est basée dans un pays aussi peu souvent ensoleillé que le nôtre, tout est fait pour qu’on puisse profiter du ciel sans devoir être à Miami ou, plus près de nous, dans la baie méditerranéenne.

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

Pourquoi je ne l’achète pas

L’exemplaire qui nous était confié s’affichait à 77.250€. Une belle somme pour un engin qui offre un volume de coffre plutôt restreint et une habitabilité aux places arrière qui l’est tout autant pour des adultes. Mais cela ne doit pas poser un problème à son public-cible qui n’a plus d’enfants à la maison depuis longtemps. En revanche, lorsqu’on constate qu’il est difficile, si pas impossible, de rester sous les 7l/100, on se dit qu’en effet, le Diesel n’est définitivement pas le bon choix pour ce E Cabriolet. Autant opter pour un moteur essence, plus léger sur le train avant et surtout, meilleur mélomane que le d.

Mercedes,ClasseE,E220,d,Cabriolet,allemand,test,essai,raodtest,week,7jours,avis,j'aime,pas,prix,pour,contre,2018

Essai: Volkswagen Polo 1.0 TSI 115: le coût du neuf

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

Comme toujours chez VW, on ne change pas une formule qui marche alors pour cette sixième génération, la Polo s’offre un dessin extérieur sans grandes évolutions. Dans certaines teintes, il est même difficile de distinguer la nouvelle de l’ancienne. Par contre, ce qui est sûr, c’est qu’elle a encore grandi. Plus longue et plus large, elle gagne 8 cm en longueur (4,05 m) et 7 cm en largeur (1,75 m). Deux adultes peuvent ainsi prendre place à l’arrière sans souffrir de claustrophobie. D’autant que cette nouvelle Polo n’existe plus qu’en 5 portes.

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

J’aime bien

Si l’on peut reprocher à l’extérieur d’avoir évolué trop timidement, l’habitacle lui a pris un sérieux coup de jeune grâce à un bandeau qui peut être coloré de la teinte de la carrosserie (à partir d’un certain niveau de finition) mais aussi à un écran tactile de 8 pouces agréablement réactif. L’équipement progresse également avec le freinage automatique d’urgence en série sur toute la gamme ou le régulateur adaptatif sur la finition haut de gamme. Vous l’aurez compris, il est possible de se constituer une Polo à l’équipement digne d’une Golf voir d’une Passat! La finition est au top même si certains plastiques ne trompent pas.

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

Plutôt malin

On l’écrit chaque fois qu’il passe entre nos mains mais c’est définitif, on aime ce petit 1.0 3 cylindres turbo parce qu’il se montre discret, en vibrations comme en niveau sonore. Seul bémol, il se conduit comme un Diesel et rechigne à offrir plus de puissance lorsqu’on monte dans les tours. Amateur de haut régime, passe ton chemin! Très souple, il tente de compenser la longueur de la boîte manuelle mais l’ensemble développe de bonnes aptitudes face au chronomètre et rend cette Polo agréable par sa polyvalence.

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

J’aime moins

Comme souvent avec les produits Volkswagen, je trouve la Polo horriblement chère! Jugez plutôt: la version Highline essayée s’affichait, options comprises, à 27.770€. On parle d’une Polo motorisée par un petit 3 cylindres de seulement 115 ch, pas d’une berline familiale Diesel. Pour ce prix-là, vous pouvez vous offrir une Skoda Octavia 1.6 CRTDI 150 équipée de la DSG ou encore une Peugeot 308 1.2 PureTech de 130 ch pour ne prendre que deux exemples! Alors certes, les progrès technologiques sont conséquents et cela se paie mais comme toujours chez les Allemandes, le prix est vraiment excessif.

 

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

Pourquoi je l’achète

Si vous avez horreur de vous faire remarquer, si vous êtes classique et sans surprise, cette nouvelle Polo vous conviendra à merveille. Confortable, habitable, aussi à l’aise en ville qu’à la campagne, elle se révèle une compagne très agréable au quotidien. Pour les amateurs de dynamisme, il faudra revenir goûter à la GTI. Cela dit, même avec cette version, on profite d’un châssis parfait et de suspensions bien réglées. Le potentiel est là, reste à mettre des chevaux sous le capot!

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018

Pourquoi je ne l’achète pas

On vous a parlé de son prix trop élevé plus avant, l’autre défaut qui nous pousserait à ne pas l’acheter se situe du côté des consommations. Les miracles n’existent pas, dès que vous demandez un surplus de cavalerie, la Polo 1.0 TSI 115 vous le facture à prix fort. Enfin, personnellement, on aurait aimé davantage de fraîcheur au niveau du look extérieur. Il va vraiment falloir se bouger chez VW parce que les Asiatiques mettent, depuis quelque temps, les bouchées doublent en matière de charme…

test,essai,roadtest,volkswagen,vw,polo,1.0,tsi,115,bm6,highline,atous,points,faibles,défauts,qualités,prix,2018