AUTOnews n°265 (janvier 2014): le temps des récompenses

 

autonews,décembre,2013,264,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,wales,espagne,condroz,neuville,thierry,futur,wrc,lotus,exige,cup r,hyundai,motorsport

 

Comme chaque année à pareille époque, la rédaction d’autonews s’est réunie pour attribuer ses traditionnels awards. Une fois encore, il y aura des heureux et des déçus mais comme la saison 2014 remet les compteurs à zéro, il sera toujours temps de se rattraper pour la prochaine édition. De saison 2014, il en est également question dans la présentation du WRC signée Vincent Marique. Les mouvements ont été particulièrement nombreux et, à part VW, chaque équipe démarrera au Monte-Carlo avec de nouveaux pilotes. Intéressant.

En cette période marquée par les cadeaux, autonews vous a, une nouvelle fois, particulièrement gâtés avec de multiples interviews. Nous sommes allés à la rencontre de Michal Hrabanek, le patron de Skoda Motorsport, mais aussi de Matthias Boon, le nouveau Champion de Belgique Junior des Rallyes, et de Guillaume de Mevius, que nous considérons comme la révélation de la saison écoulée. Deux jeunes qui ont marqué la saison 2013 du BRC de leur empreinte. Franky Boulat, le champion du Criterium nous a également accordé une entrevue pour apprendre à mieux le connaître.

Le Monza Rally Show est devenu, en quelques années, une manifestation typique de l’entre-saison et nous y avions notre envoyé spécial! Plus près de nous, les dernières épreuves communautaires font également l’objet de reportages complets.

Ce mois-ci, notre essai-course concerne de bien jolis bolides puisque Hugo Van Opstal a découvert de l’intérieur la Porsche 996 de Van Parijs et la 997 de Bernard Munster pour une comparaison directe.

Du côté des essais routiers, nous vous offrons une perle rare dans le chef de l’Aston Martin DB9 que nous avons testée malheureusement trop brièvement. La BMW 318d Gran Turismo, la nouvelle Dacia Duster et la très pratique Ford Tourneo Connect sont aussi passées entre nos mains. Par ailleurs, trois matches vous sont proposés: Kia Pro Cee’d GT contre VW Golf 7 GTI, Audi A3 berline TFSi face à la Peugeot 308 THP et Honda CR-V 1.6 DTEC-Toyota RAV4 2.0 D-4D, tous deux en version 2WD.

Enfin, le cahier HISTOnews revient en détail sur la carrière de Michel Luxen tandis que l’East African Safari Classic et le Tour de Belgique vous sont largement contés.

 

autonews,décembre,2013,264,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,wales,espagne,condroz,neuville,thierry,futur,wrc,lotus,exige,cup r,hyundai,motorsport

Le concours est clôturé!

salon,bruxelles,heysel,motorshow,2012

Nos vainqueurs sont connus. Il s’agit de Messieurs D. Mertens de Bruxelles et G. Donot de Gilly.

Un grand merci à tous pour votre participation!

Les réponses aux trois questions étaient:

1. 90ème édition.

2. La E-card.

3. Cleaner Mobility.

Rendez-vous ce week-end sur notre site pour une présentation générale du Salon de Bruxelles!

Metriweb

Avertissement: A chaque fois que vous vous rendez sur les sites portant le logo, le CIM, le Centre d’information sur les Media, collecte, à l’aide d’un cookie, des informations à travers les pages que vous consultez (nombre de requêtes de pages, visites, etc.). Ces informations sont recueillies à des fins purement statistiques et ne permettent en aucun cas de vous identifier. Pour plus d’information et pour consulter les résultats mis à jour de cette enquête, veuillez voir sur : http://www.cim.be

Mercedes SLS GT3: mouette de course

Si la 300 SL des années 50 a acquis ses lettres de noblesse sur la piste, sa lointaine descendante, la SLS s’apprête à se dévoiler dans une version course qui répondra à la règlementation GT3. Comme ses futures adversaires, les Audi R8 LMS, Aston Martin DBRS9, Lamborghini Gallardo et autres Porsche 911 GT3 Cup S, cette Mercedes SLS GT3 sera donc réservée à des écuries privées et restera assez proche de ses soeurs de route. Le terrible V8 6.2 atmosphérique est toujours présent sous le capot.

Les spectaculaires portes papillon restent également au programme, et cette pistarde devrait également conserver sa transmission à double embrayage. En revanche, les lignes perdent quelque peu de leur pureté, avec l’ajout d’un monumental aileron arrière, d’un grand extracteur et de divers appendices aérodynamiques. L’efficacité est à ce prix. L’habitacle, lui, renonce à tout équipement superflu, histoire de réduire le poids. La Mercedes SLS GT3 serait ainsi plus légère de 300 kg que le modèle de série. Vraisemblablement dévoilée au prochain salon de New York, début avril, cette Flèche d’Argent semble donc bien armée pour briller sur circuit.

Mercedes SLS GT3: mouette de course

Si la 300 SL des années 50 a acquis ses lettres de noblesse sur la piste, sa lointaine descendante, la SLS s’apprête à se dévoiler dans une version course qui répondra à la règlementation GT3. Comme ses futures adversaires, les Audi R8 LMS, Aston Martin DBRS9, Lamborghini Gallardo et autres Porsche 911 GT3 Cup S, cette Mercedes SLS GT3 sera donc réservée à des écuries privées et restera assez proche de ses soeurs de route. Le terrible V8 6.2 atmosphérique est toujours présent sous le capot.

Les spectaculaires portes papillon restent également au programme, et cette pistarde devrait également conserver sa transmission à double embrayage. En revanche, les lignes perdent quelque peu de leur pureté, avec l’ajout d’un monumental aileron arrière, d’un grand extracteur et de divers appendices aérodynamiques. L’efficacité est à ce prix. L’habitacle, lui, renonce à tout équipement superflu, histoire de réduire le poids. La Mercedes SLS GT3 serait ainsi plus légère de 300 kg que le modèle de série. Vraisemblablement dévoilée au prochain salon de New York, début avril, cette Flèche d’Argent semble donc bien armée pour briller sur circuit.

Mercedes SLS GT3: mouette de course

Si la 300 SL des années 50 a acquis ses lettres de noblesse sur la piste, sa lointaine descendante, la SLS s’apprête à se dévoiler dans une version course qui répondra à la règlementation GT3. Comme ses futures adversaires, les Audi R8 LMS, Aston Martin DBRS9, Lamborghini Gallardo et autres Porsche 911 GT3 Cup S, cette Mercedes SLS GT3 sera donc réservée à des écuries privées et restera assez proche de ses soeurs de route. Le terrible V8 6.2 atmosphérique est toujours présent sous le capot.

Les spectaculaires portes papillon restent également au programme, et cette pistarde devrait également conserver sa transmission à double embrayage. En revanche, les lignes perdent quelque peu de leur pureté, avec l’ajout d’un monumental aileron arrière, d’un grand extracteur et de divers appendices aérodynamiques. L’efficacité est à ce prix. L’habitacle, lui, renonce à tout équipement superflu, histoire de réduire le poids. La Mercedes SLS GT3 serait ainsi plus légère de 300 kg que le modèle de série. Vraisemblablement dévoilée au prochain salon de New York, début avril, cette Flèche d’Argent semble donc bien armée pour briller sur circuit.